Pour commencer, un peu d’histoire.

Cité en 1075, le site d’Alagauda occupe le promontoire destiné plus tard à recevoir le château de la Gaude, curieusement situé aujourd’hui sur la commune de Saint Jeannet. Le fief appartient dès 1231 à la famille de Villeneuve et temporairement aux Pisani et aux Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem. Carrefour de légendes et de mystères laissés par les occupants successifs de son site, ce vieux manoir va mourir et ressusciter périodiquement au fil de l’histoire. Établi dès le XIIe siècle, le château est conforté au XIIIe siècle par le brillant et puissant Romée de Villeneuve. En 1325 le village a été vidé de sa population suite à la peste et le château va progressivement suivre le même chemin. L’histoire du château, situé sur un mamelon conique, à 265 mètres d’altitude, dominant la vallée du Var, sur la commune de Saint-Jeannet au quartier des Gaudes est mal connue. Ce qui est à peu près certain, c’est que le site a servi de camp romain au premier siècle de notre ère pour protéger la via Augusta, grande voie de communication de l’empire qui, de Rome, conduisait vers les territoires ligures conquis par Jules César, et qui passait au bas du château au niveau du chemin actuel.

Quand Viviane Romance, star de cinéma de l’après-guerre, le rachète en 1964, le bâtiment est en ruines : seuls quelques pans de mur sortent encore de terre. Il avait été laissé à l’abandon depuis plus d’un siècle. Aujourd’hui, tel que vous allez le découvrir, le château a fait peau neuve et a retrouvé de sa splendeur  grâce à un metteur en scène anglais et son épouse, actuels propriétaires des lieux.